vendredi 2 septembre 2022

Une fille en or, fulgurant destin olympique dans l'Amérique de la crise de 1929

            Le hasard a mis entre mes mains, la même semaine, deux ouvrages qui évoquent les jeux Olympiques de 1928.  Je vous ai déjà présenté, il y a quelques temps, la bande-dessinée Marathon de Nicolas Debon. Elle relatait la victoire française d’un jeune coureur d’origine algérienne qui, à la surprise de tous, triomphait dans le stade d’Amsterdam. Aujourd’hui je vous propose un roman jeunesse qui relate le parcours d’un autre dossard en or, le 879 au sprint. Il s’agit de Betty Robinson, une jeune américaine qui a définitivement marqué l’histoire des jeux. Suivre ses pas c'est aussi découvrir l’Amérique des années 1920 et 1930. Collégienne, j’avais gardé un bon souvenir des livres de Philippe Nessmann, j’avais lu alors trois volumes de sa collection « les découvreurs du monde ». Quinze ans après, j’avais oublié jusqu’au nom de l’auteur, alors que deux livres traînent encore dans ma bibliothèque. Au détour des catalogues de la médiathèque je suis tombée sur une de ses dernières publications Une fille en or. J’ai fait confiance à mes goûts littéraires des années 2000 et j’ai parcouru les pages de ce roman à la vitesse d’un sprint. 

mardi 23 août 2022

Mince alors… combien de temps pour faire sa généalogie ?



            J’ai laissé la rubrique « mince alors » au repos durant quelques mois, ces articles demandent du temps et le travail ne m’en laissait pas. Je prévois plusieurs dossiers de ce type pour les mois à venir car je sais qu’ils sont assez appréciés par les débutants. Vos questions sont bienvenues en commentaire pour orienter les prochains dossiers. Vous pouvez retrouver les dossiers de cette série en suivant ce lien. Aujourd’hui, je pars comme d’habitude d’une interrogation qui arrive régulièrement à mes oreilles et m’arrache un sourire que je ne veux jamais vexant pour mon interlocuteur. Je ne me moque pas, je mesure la méconnaissance de beaucoup de gens quant à ce que représente l’imprévisible travail de fourmis des généalogistes. Cette question est formulée de différentes manières, le plus couramment « C’est long de faire sa généalogie ? ». Parfois, quand les gens envisagent de prendre des cours avec moi, ils me demandent aussi « Il faut combien de séances pour apprendre à faire de la généalogie ? ». Je vous propose de retrouver Néo GENEA, notre généalogiste amateur fictif, que nous avions déjà tenté de conseiller dans l’article « Mince alors… Mes demandes d’aide en ligne restent lettre morte, que faire ? ».

            Notre ami Néo GENEA veut donc se lancer dans sa généalogie mais se demande combien de temps cela va lui prendre pour livrer un arbre généalogique complet. Il voudrait en effet l’achever pour Noël de façon à l’offrir à ses parents. Voici les questions à poser pour l’aider. Pour commencer, quelques points d’attention sur les obstacles qui peuvent expliquer la longueur de vos recherches.

mardi 16 août 2022

Marathon : récit dessiné d'une médaille d'or inattendue (J.O. : 1928)

 


            Toujours à la recherche de supports variés pour mes élèves, je me suis laissée guider par le hasard dans le rayon BD de la bibliothèque municipale. Je suis ressortie des lieux avec un titre récemment arrivé dans les rayonnages. Il me semblait très utile ce Marathon de Nicolas Debon. Utile ? Pour chaque période du programme d’histoire je tiens à avoir des références de lectures complémentaires, instructives et attractives. Elles me servent en cours d’année comme prolongement des notions travaillées et pour mes élèves de cours particulier pour dresser les listes de lectures de vacances. Je me suis rendue compte que j’étais assez pauvre quant à la période de l’entre-deux-guerres, pour les 3e par exemple. J’ai profité de la pause d’été pour refaire ma bibliographie. C’est dans ce cadre que s’inscrit cette nouvelle découverte.

mercredi 3 août 2022

Kingdomino, à l'assaut des multiplications !

 


            Les vacances appellent logiquement à laisser de côté les cahiers et autres étendards de l’année scolaire. Quelques courageux ont emmené avec eux des supports de révision, acheté ou imprimé des compilations d’exercices. Les vacances sont aussi un moment où l’on a souvent plus de temps pour des activités plus variées et plus individualisées. Si vous vous arrachez les cheveux sur les exercices d’été, pourquoi ne pas laisser tomber quelque temps et prendre un chemin détourné. Je propose souvent des jeux durant mes séances pour rythmer et réinvestir les notions que nous avons vues et pour observer les enfants dans une autre situation. Parmi les notions qui constituent des obstacles classiques : La multiplication. Le principe, la pose de ce type d’opération, l’apprentissage des tables sont autant de problèmes différents qu’il faut distinguer pour mieux aider l’enfant.

mardi 28 juin 2022

La tragédie des frères Werner, l'écho d'une Allemagne fracturée



             Les élèves que je suis, en cours particuliers, sont partis avec, dans leur bagages, une liste d’été pour s’imprégner du programme d’histoire. Ils y trouveront des films, des séries, des livres pour explorer toute la chronologie de l’année à venir. Certains thèmes pourtant me posent plus problème, ainsi je manque souvent d’idées pour la période de la guerre froide. Cela faisait un moment que j’avais envie  de parcourir la bande-dessinée La patrie des frères Werner qui se déroule en Allemagne durant la période RDA/RFA. Les créateurs de ce volume n’en sont pas à leur coup d’essai, Philippe Collin et Sébastien Goethals ont déjà rencontré le succès avec Le voyage de Marcel Grob sur les « malgré nous », ces alsaciens enrôlés dans l’armée allemande. Un autre titre qu’il me faudra aussi lire quand il sera disponible à la bibliothèque, peut-être à la rentrée de septembre. Revenons-en aux frères Werner.

lundi 20 juin 2022

Le mystère du poilu : généalogie et mémoire à hauteur d'enfant.



            L’été approche et quelques parents inquiets me demandent si l’achat d’un cahier de vacances est indispensable. Je réponds au cas par cas selon les besoins de mes élèves. Je recommande surtout aux parents de profiter de l’été pour donner le temps à leurs enfants de lire et de regarder des films en lien avec le programme. A ceci s’ajoutent différentes recommandations de jeux de société, notamment pour les élèves de primaire pour réinvestir les multiplications et autres joyeusetés.

            Je viens de lire un petit livre à la hauteur de mes attentes qui peut constituer une bonne lecture d’été pour les élèves du CE2 au CM2. Remarquez que si on fait abstraction du choix un peu enfantin de la présentation, il peut intéresser les plus grands. « Le mystère du Poilu » est un petit livre de Marie Odile Mergnac. Ce nom, les amateurs de généalogie le connaissent bien, puisqu’on lui doit de nombreux guides dans le domaine. Elle s’est lancée dans la réalisation de petits livres historiques sur ce thème pour les enfants. Pour l’instant, la série « Mon enquête de généalogie » compte 3 volumes indépendants les uns des autres.

dimanche 8 mai 2022

Le cimetière de la Chauvinière, une mémoire nantaise de la Seconde Guerre mondiale.




Petite entorse à la programmation des articles pour le 8 mai. Si j’ai déjà marqué certaines dates par un article particulier (par exemple 11 novembre), je ne l’ai pas fait pour l’instant pour ces commémorations. Depuis l’année dernière pourtant je sais exactement sur quoi portera mon article du 8 mai 2022. Jusqu’ici, le blog a surtout permis de partager des conseils de lecture, de jeux ou des astuces de recherches généalogiques. Pourtant, en cours particulier, je conseille aussi à mes élèves des visites (musées, sites historiques, bibliothèques…). Le 8 mai dernier j’ai visité un lieu particulier mais qui me semble très important : le cimetière de la Chauvinière. J’en conseille la visite en particulier si vous avez des collégiens ou des lycéens en train d’étudier la Seconde Guerre mondiale.